Protection de vos défenses immunitaires contre les Micro-organismes

L’hypophyse et l’hypothalamus règlent les protéines, et gèrent notamment l’équilibre hormonal comme pour la thyroïde. L’hypophyse et l’hypothalamus, sont les « chefs d’orchestres régulateurs de cet équilibre hormonal contre les micro-organismes. »
En protection de vos défenses immunitaires contre les Micro-organismes, la lymphe très présente et active au niveau pulmonaire est la clef de votre système de défense immunitaire et pulmonaire.

L’oxygénation et l’anticoagulation sont primordiaux dans la nouvelle maladie qui secoue le monde

Les « cytokines » élaborées par le système immunitaire règlent la prolifération des cellules dont les cellules non immunitaires.

En quelques décennies, les cytokines ont suscité un intérêt croissant dans la Recherche et de la médecine. Avec une avalanche d’études et de données. Leur rôle est apparu dans l’embryogenèse, la reproduction (biologie), la gestation, l’hématopoïèse, la réponse immunitaire, l’inflammation… Mais aussi dans des processus pathologiques. Par exemple : auto-immunité, sepsis, cancer, hépatites virales, infection par le VIH, maladies inflammatoires chroniques telles qu’entérocolites, maladie de Crohn, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis, etc.

Contrairement aux hormones dont le taux de sécrétion est continu, bien que modifié par des signaux physiologiques, les cytokines se synthétisent principalement en réponse à un signal activateur. Chaque cytokine peut être produite par de nombreux types de cellules. Les cytokines agissent sur des cellules cibles en se fixant sur des récepteurs spécifiques de haute affinité. La liaison d’une cytokine à son récepteur induit un ensemble de signaux d’activation, de prolifération, de différenciation ou de mort cellulaire. En conséquence la plupart des cytokines entraînent des réactions en cascade en induisant la production d’une autre cytokine par leurs cellules-cibles. Leurs effets sont très souvent redondants : l’induction d’une même réponse cellulaire peut être obtenue avec différentes cytokines se fixant chacune sur son récepteur spécifique.

En effet, les liaisons sanguines et lymphatiques sont inter-dépendantes entre tous nos organes dans tout le système circulatoire général contre les nouveaux micro-organismes.

Immunim Vital contre le coronavirus 2019-nCOV
Immunim Vital contre le coronavirus 2019-nCOV

Les causes d’un affaiblissement du système immunitaire :

Un stress chronique

-> affecte le système immunitaire général. Dans les situations de stress, notre corps libère plus d’hormones (adrénaline, noradrénaline, cortisol). Parallèlement, le système immunitaire active plus de cellules immunitaires pour nous protéger des maladies et des infections. Il se peut que l’organisme ne puisse pas récupérer suffisamment après une phase de stress. Cela induit une tension permanente et entraîne une augmentation exponentielle du taux d’hormones « stress » et une diminution des cellules immunitaires. Un stress chronique génère donc un affaiblissement total du système immunitaire avec une plus grande sensibilité aux agents pathogènes.

Le surmenage et le manque d’exercice

-> peuvent diminuer le système immunitaire, c’est pourquoi la relaxation est cruciale avec du sport pour un système immunitaire renforcé. Un entraînement physique améliore la formation et l’activation des cellules immunitaires par la lymphe. Le surentraînement associé à un temps de récupération insuffisant, le système immunitaire se limite. La raison en est par exemple une libération permanente d’hormones de stress avec un risque d’infection.

Le manque de sommeil 

-> (moins de six heures par nuit plusieurs nuits de suite) favorise la libération d’hormones de stress qui, à leur tour, affaiblissent le système immunitaire.

Une consommation de 100 grammes de sucre

-> (environ la quantité contenue dans un litre de soda ou de jus de pomme) peut gravement affecter la capacité des globules blancs à attaquer les bactéries et les virus pendant cinq heures.

Le manque d’hydratation

-> signifie que nos muqueuses ne sont pas protégées et que les agents pathogènes peuvent pénétrer plus facilement. Parallèlement, l’élimination des polluants ne se garantie pas.

Une consommation d’alcool

-> affaiblie une partie importante du système immunitaire pendant au moins 24 heures.

Le tabagisme

-> entraîne un dysfonctionnement de notre système immunitaire en réduisant le nombre de cellules immunitaires et d’anticorps dans le sang.

Un air sec

-> assèche les muqueuses de la gorge et du nez, ce qui facilite l’entrée des agents pathogènes dans l’organisme.

La carence en nutriments

-> pour notre corps signifie qu’il n’est pas suffisamment approvisionné en vitamines et minéraux. Ces derniers soutiennent des processus importants du système immunitaire.

Et pour aller plus loin :

En biologie, les antigènes des leucocytes humains (en abrégé, HLA, de l’anglais human leukocyte antigen) sont le complexe majeur d’histocompatibilité (CMH) chez l’humain. Les antigènes des leucocytes humains sont des molécules à la surface des cellules qui permettent l’identification par le système immunitaire. 

Le système circulatoire doit être fluide. Le sang ne doit pas coaguler, notamment au niveau pulmonaire comme par exemple pour certaines maladies.

EN DEFENSE, VOUS POUVEZ ÉVENTUELLEMENT VOUS AIDER EN COMPLEMENT AVEC LES PRODUITS

IMMUNIM VITAL EN ANTICOAGULANT ET ENERGY BLOOD EN OXYGENATION

Migration Par Contact Moléculaire Des Emballages Sur Les Compléments Alimentaires
HOMEOGUM : Le 1er complément alimentaire efficace alliant Homéopathie et Phytothérapie

ENERGY BLOOD

Laisser un commentaire